13th Novembre: Le gouvernement grec de coalition dans son moment le plus autoritaire

Le gouvernement de coalition grec et le Présidant de l’Université d’Athènes ont mis en œuvre une politique impitoyable depeur et d’intimidation contre les étudiants et le peuple grec. A l’occasion de la 41eme anniversaire de la révolte du peuple grec contre la dictature en 1973, ils ont bloqué tous les bâtiments de l’université dans le centre d’Athènes, avec l’aide de la police anti-émeute. En effet ils tentent d’interdire toutes les manifestations à l’occasion de l’anniversaire de la révolte du peuple grec contre la dictature militaire de 1967-1974 et essayent d’installer un climat d’état de terreur et de répressionpréventive contre les luttes populaires.

Le gouvernement  grec  (coalition de la droite et du partie socialiste) et les autorités universitaires ont peur de l’esprit du soulèvement du Novembre 1973. Pour cette raison, ils font des efforts pour maintenir le faux et l’équilibre temporaire du régime. Dans ce contexte, ils ont bloqué l’entrée du bâtiment de la faculté de droit d’Athènes avec la violence, la répressionet des gaz lacrymogènes conduisant à la blessure de plusieurs étudiants. Des milliers d’étudiants, de jeunes et de travailleurs ont défilé à Athènes le jeudi après-midi contre la répression et de la violence de l’État grec et de la police. La police anti-émeute utilisés répression encore plus grande dans la démonstration de la soirée. Scènes de la brutalité policière sans précédent se déroulaient au même endroit les chars sont entrés dans la célèbre université en 1973, quand, après six années de dictature militaire qui a été ordonné par les USA et l’OTAN les étudiants en Grèce ont réagi et se sont révoltés contre lui. Cependant, cette fois, ce sont les policiers anti-émeute, plutôt que l’armée, en utilisant des armeschimiques ainsi que la force physique sur des manifestants non armés.

Le gouvernement de coalition grec se comporte comme un envahisseur en remplaçant les dernières droits démocratiquesqui ont été acquises au cours des 40 dernières années. Dans le régime de protocoles «junte» que nous vivons, la premièrepriorité est la normalité pour les marchés, les banques, les investisseurs et les marchés boursiers par rapport aux besoins et les droits démocratiques de l’immense majorité de la société.

Nous condamnons le chancelier nommé de l’Université d’Athènes qui fait des efforts pour transformer l’Université en une institution stérile des processus sociaux et consacré aux besoins du marché. L’écrasement de toute résistance et collectiveque les différends et résiste contre ce point de vue est une condition préalable pour cela.

ANTARSYA appelle les jeunes, les élèves et les étudiants à défendre résolument leurs décisions collectives. Pour défendre leurs droits qui ont été gagnés par des sacrifices après le renversement de la dictature. Aujourd’hui le message de la révolte 1973 est plus que jamais d’actualité que la Grèce est l’épicentre des mémorandums, l’austérité et la menace fasciste. Ceci est le moment approprié pour les travailleurs, les jeunes, les chômeurs et les retraités, étant inspiré par l’esprit anti-impérialiste de Novembre 73, pour connecter la petite avec les grandes luttes de donner une perspectivevictorieuse pour l’avenir.

  • Contre le fascisme des autorités gouvernement de coalition et de l’Université d’Athènes grecs.
  • Les écoles ouvertes pour les étudiants et leurs luttes.
  • Pain, l’éducation, le travail et la démocratie pour tout le monde!
  • Nous devons renverser le gouvernement grec de coalition et les politiques du capital, de l’UE et du FMI.
  • Nous exigeons la démission du chancelier de l’Université d’Athènes!

COMITE ANTARSYA France, 17/11/2014

Publicités

2 Responses to 13th Novembre: Le gouvernement grec de coalition dans son moment le plus autoritaire

  1. alcaios says:

    A reblogué ceci sur My Bloget a ajouté:
    ‘Le gouvernement de coalition grec et le Présidant de l’Université d’Athènes ont mis en œuvre une politique impitoyable depeur et d’intimidation contre les étudiants et le peuple grec. A l’occasion de la 41eme anniversaire de la révolte du peuple grec contre la dictature en 1973, ils ont bloqué tous les bâtiments de l’université dans le centre d’Athènes, avec l’aide de la police anti-émeute. En effet ils tentent d’interdire toutes les manifestations à l’occasion de l’anniversaire de la révolte du peuple grec contre la dictature militaire de 1967-1974 et essayent d’installer un climat d’état de terreur et de répressionpréventive contre les luttes populaires. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :